Forum zeldaïque français
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La légende de l'élue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dark Malon
Moderateur(trice)
Moderateur(trice)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1005
Age : 23
Localisation : Devant mon écran d'ordi, facile non?
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: La légende de l'élue   Mer 21 Nov 2007, 08:04

Voila, je vous présente mon dernier bébé ^^, j'ai prit beaucoup de temps pour l'écrire (enfin, je suppose...) et je pense... non, j'espere que vous apprecierez ^^



Chapitre 1

L’herbe était d’un vert éclatant et le ciel ferait presque mal aux yeux tellement le bleu était jolie et dénué de nuage. Le soleil brillait de tout son éclat. Une jeune fille courrait dans cette prairie chaleureuse et jolie. Elle était heureuse et rigolais. Cette jeune fille se laissa tomber dans l’herbe et admira le ciel. Elle croisa les bras derrière sa tête et ferma les yeux…

- Elina ! Elina ! La dénommée Elina se releva brusquement en faisant
voler le fin drap qui la couvrait. La petite fille qui l’avait réveillée rattrapa ce drap. Elina se frotta les yeux et tourna sa tête de gauche à droite. Le merveilleux paysage avait disparue et fait place à la réalité. Un misérable tableau s’offrait à elle. Elina vivait avec sa petite sœur, Domino, seule et sans parents. Elles habitaient une petite carcasse de maison reconstruite avec des tôles ou morceaux d’armure retrouvée sur le champ de bataille, qui était la Plaine d’ Hyrule. Leurs parents avait était tué pendant la guerre qui s’était déclarée au retour de Ganondorf… Son retour n’avait été préparé et cette attaque fut meurtrière. Link le héros du Temps avait disparu. Les hyliens avaient priés la Triforce pour bénéficier, encore une fois, du secours de Link. Mais il n’était pas revenu… Zelda fut prisonnière, car la tuer serait perdre un bien précieux et elle pourrait se réincarner… Maintenant, Ganondorf est à la tête du royaume d’Hyrule et recherche toujours la Triforce. Les hyliens survivants vivent misérablement et certains aurait préféré mourir… Mais Elina et Domino ne faisaient pas parti de ces personnes. Elles avaient encore l’espoir de revoir Link le héros du Temps revenir. Domino ressemblait assez à Elina, sauf qu’Elina avait de grands yeux violets et ressemblait à une poupée.
- Elina ! Fait gaffe ! On ne trouve pas de couverture partout tu sais ! Fit Domino en pliant soigneusement le drap.
- Je sais, je sais… Mais pourquoi tu m’as réveillée ? Répondit Elina un peu
ronchonne.
- Parce qu’on n’as plus rien à manger ! Cria Domino en jetant le drap plié sur la paillasse qui sert de lit. Elina se leva péniblement, tandis que Domino boudait assise par terre les bras croisé. Elle jeta un regard à sa jeune sœur et sourit, elle n’avait que 8 ans et elle 13 après tout. En lissant ses longs
cheveux blonds elle dit :
- On va aller chercher à manger alors, si tu a tellement faim. Domino se releva instantanément.
- C’est chouette, mais où est-ce que tu veux trouver ne serait-ce qu’une miette de pain moisi et rassis ? Fit-elle ironiquement. Domino n’en avait pas l’air, mais elle était très intelligente pour son âge. Ce qui émerveillait sa sœur.
- Eh bien, on va se débrouiller. Comme d’habitude. Répondit Elina lasse. Comme Domino ne répondait pas, elle se dirigea vers la porte. Sa jeune sœur la suivit. En ouvrant la porte, Elina constata bien que son rêve n’était qu’une réalité disparue depuis longtemps. Le ciel était gris et couvert de nuage. Le soleil peinait a faire parvenir un de ses rayons sur Hyrule et des carcasses d’armure rouillée recouvrait l’ancienne plaine d’Hyrule, maintenant appelée la plaine maudite. L’herbe était là, mais elle paraissait grise. Quelques personnes cherchaient dans la plaine des cadavres d’animaux pour en faire un repas. Devant elle, se dresse les ruines du Ranch Lonlon. Seule Malon essayait d’y habiter. Les autres survivants la croient folle, mais elle est toujours aussi gentille et chaleureuse. Domino poussa Elina, la sortant de ses pensées, pour accéder à l’extérieur.
- Hey !
- Ouais ben j’allais pas attendre 2000 ans pour que tu te bouge ! Domino termina sa phrase en tirant sa langue et partit en expédition pour trouver un peu de nourriture. Elina regarda sa jeune sœur s’activer pour trouver ce qu’elle voulait. Elle soupira et s’assit contre le mur de sa maison improvisé. Son regard se posa sur un sac juste devant elle. La jeune survivante sursauta de peur et de surprise. Elle était sûre que ce sac n’était pas là, il y a quelque minute. En décidant de ne pas donner de faux espoirs à sa sœur, elle décida de ne pas l’alerter et d’aller découvrir le contenu. Elina rampa à quatre pattes vers ce mystérieux sac et défit le nœud qui entravait son ouverture. Elle découvrit avec une grande surprise du pain et de la viande, qui plus est frais et non moisi. Elina prit tout suite ce sac et appela sa jeune sœur.
- Domino ! Vient par ici c’est important ! Domino revint rapidement
prés d’Elina.
- Y’a intérêt que ce soit vraiment important ! Car en ces temps faut vraiment pas me faire de mauvaise surprise et… Elina ouvrit le sac et fit taire Domino.
- Domino… Ce sac… Il n’était pas là, je l’ai découvert il y a quelques secondes !
- Mais… Ce pain et cette viande… n’est même pas moisi, ni consommé… Grande sœur… t’as une chance incroyable !
- Mais c’est pas une question de chance ! Ce sac n’était pas là ! Cria
Elina.
- Ben moi je te dis que c’est de la chance ! Et puis pourquoi discuter d’une chose aussi ridicule alors qu’on a à manger pour au moins une semaine !?
Répliqua Domino, mettant fin à cette discussion. Elina soupira et rentra,
accompagné de Domino. Une fois à l’intérieur, elles partagèrent soigneusement le pain et la viande pour avoir assez de nourriture pour une semaine. Elina cacha ce sac miraculeux dans un des endroits disponibles et elles commencèrent à manger. Domino savourait chaque bouchée, tandis qu’Elina restait perplexe sur la provenance de ce sac. D’où pouvait-il venir ? Pourquoi est-ce que c’est Elina qui l’a découverte et non une autre personne ?
- Elina ! Mange enfin ! C’est pas tout les jours que tu trouve quelque
chose de pareil ! On ne va quand même pas gaspiller ça…
- Mais… Voyant les yeux assassins de sa jeune sœur, Elina décida de ne pas continuer cette conversation et mangea.

Au soir, Elina avait prit soin de bloquer la porte pour que personne ne pénètre leur demeure pendant la nuit. Domino s’était déjà mit au lit, tandis qu’Elina restait encore assise a réfléchir de la provenance mystérieuse de ce sac. Domino s’apprêtait à rappeler à l’ordre sa sœur, mais laissa tomber en soupirant. Elina regardait la lune à travers les carreaux cassés, ce soir elle est pleine. Quand la jeune hylienne réalisa ceci, elle s’évanoui.

De nouveau cette plaine verte et pleine de santé. Le ciel brillait presque et aucun nuage n’entachait ce ciel. Elina riait et courrait à travers cette plaine. Après quelque minute, elle s’assit dans l’herbe et ramena ses genoux contre sa poitrine. Soudain, une forme commença à apparaître devant elle. Elina sursauta et se leva sur le coup. Cette forme se révéla être un jeune homme tout de vert vêtu avec un visage mélancolique. A la vue d’Elina il sourit brièvement. Au bout d’un moment il sortit son épée. Elina recula.
- Que… Que me voulez-vous ? Qui êtes-vous ? Demanda-t-elle d’une voix
tremblante. Le jeune homme ne répondit rien, mais il bougea son épée d’un geste précis. Le signe qu’il avait tracé dans l’air se matérialisa en lumière et un visage apparut brièvement. Le jeune homme rangea son épée dans son fourreau. Il sourit une dernière fois et Elina s’évanoui.

Elina ouvrit ses yeux, le soleil l’aveuglait et une fraiche brise caressait son
visage. De nouveau, la magnifique plaine avait disparue… Elle se tourna vers sa jeune sœur et vit qu’elle dormait encore. La jeune hylienne soupira et s’allongea par terre en se remémorant son rêve.
« Je suis sûre… que ce rêve avait une signification… Serais-je une sorte… Non, c’est impossible ! » Pensa-t-elle. Elle se rassit.
- Mais, je suis quasiment sûre qu’il faut que je trouve la signification de ce symbole et à qui appartiens ce visage ! Monologua Elina, en réveillant Domino. Celle-ci se leva en se frottant les yeux d’un air encore fatigué.
- Mais qu’est-ce qu’il te prend de crier comme ça ? Je te signal que je suis en pleine croissance et que j’ai besoin de sommeil pour grandir… Lança-t-elle. Sans prévenir, Elina prit une pierre – ce qui fit sursauter Domino – et redessina le symbole par terre. Elle pointa son doigt vers ce symbole et s’adressa à Domino, qui connaissait surement la signification.
- Domino, connais-tu ce symbole ? Fit-elle d’une voix précipitée. Domino mit un moment pour remettre ses esprits en ordre, en voyant le regard de sa sœur, elle comprit qu’il ne faut pas trop trainer…
- Euh, eh bien c’est l’emblème des Kokiris… Mais, pourquoi ?
- J’ai vu ceci dans mon rêve…
- Rêve ? Répéta-t-elle.
- Oui, je fais des rêves bizarres en ce moment… Un silence s’installa. Elina
réfléchissait, tandis que Domino – pas encore très bien réveillée – essayait de comprendre ce qui se passait. Soudain, Elina se leva.
- Domino… Il faut… Il faut que j’aille à la Forêt Kokiri.
- Quoi ?
- Oui… Pour comprendre ce rêve… Domino resta perplexe, mais Elina se préparait déjà pour parcourir la plaine Maudite jusqu'à la Forêt
Kokiri. La jeune sœur vit qu’Elina était décidée, alors elle tenta quelque chose pour la dissuader d’aller là-bas juste pour un rêve.
- Mais, la Forêt Kokiri est loin… et puis des fantômes hante le sud de la plaine et aussi tu peux te faire attaquer par un sakdoss ! Elina ne répondit rien, ce qui énerva sa jeune sœur.
- M’enfin ! Tu vas pas faire un trajet aussi dangereux pour un stupide
rêve ! Cria-t-elle. Elina stoppa toutes activités et se tourna vers Domino, avec un air rageur.
- Ca n’est pas un stupide rêve… Répondit Elina avec le plus de calme possible.
- Tous les rêves sont banals ! Fit Domino sans trop réfléchir. Lorsqu’elle se rendit compte de ce qu’elle avait dit, elle plaqua ses mains contre sa bouche entre-ouverte. Elina secoua la tête.
- Domino, va chez Malon le temps que je revienne… Je viendrais te chercher lorsque j’aurais fini… Elina essayait de rester calme, pour ne pas crier sur sa sœur. Elle l’aimait beaucoup, mais parfois Domino dépassait les bornes et Elina avait
beaucoup de mal de ne pas lui crier dessus. Domino comprit qu’il ne fallait pas insister et soupira.
- D’accord… Elle se dirigea vers Elina et l’enlaça.
- Fait attention à toi et ne te fait pas tuer… Reprit-elle avec une voix brisée. Elina sourit, sa jeune sœur comprenait vite et était attentionnée. Elina tapota son dos et se retira doucement.
- Aller, va chez Malon et explique-lui tout si besoin. Expliqua Elina. Domino acquiesça et embrassa sa sœur sur les deux joues. Elle resta un moment sur la bise, puis se retira brusquement et partit en courant. Elina savait que Domino voulait cacher ses larmes. Elle n’avait jamais supporté de pleurer devant quelqu’un, surtout pas devant sa sœur. Domino, elle qui avait mit beaucoup d’effort à donner l’image d’une fillette forte, dure et intelligente. Elina sourit tristement à cette pensée. Elle rassembla de quoi boire et jeta un dernier coup d’œil à sa demeure… La jeune hylienne soupira, peut-être qu’elle ne reviendrait pas de cette folie, mais elle sentait au plus profond d’elle, qu’elle devait aller à la Forêt Kokiri. Elina emboita le pas pour sortir. Dehors, elle ferma soigneusement la porte avec le verrou sensé verrouillé… Au loin, elle vit sa jeune sœur entrer dans l’ancien Ranch Lonlon. Elle soupira encore une fois et partit vers la Forêt Kokiri... Quelque chose tapis dans l’ombre l’observais et la suivit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sumiesumie.canalblog.com/
Dark Malon
Moderateur(trice)
Moderateur(trice)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1005
Age : 23
Localisation : Devant mon écran d'ordi, facile non?
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: La légende de l'élue   Sam 23 Fév 2008, 15:54

Chapitre 2

Elina marchait. La nuit commençait à tomber. Cela l’inquiétait, d’autant plus que les monstres ont tendance à apparaître en masse la nuit tombée. Elle décida d’accélérer le pas en voyant le ciel se teinter d’orange et le soleil disparaître derrière l’imposante Montagne de la mort. Au bout de quelques minutes, le ciel était devenu noir et seule la lune éclairait la plaine Maudite. Elina observa les alentours. Son cœur fit un bond lorsqu’elle vit apparaître des silhouettes plus que menaçante, sortant dela terre. Elina se mit à courir le plus rapidement que le lui permettait ses jambes. Derrière elle, un hurlement à glacer le sang retentit. La jeune fille frissonna et étouffa un gémissement de terreur. Qu’est-ce que c’était ? Cela ressemblait à un cri humain… Elina secoua la tête en courant toujours, elle ne voulait pas s’encombrer la tête de chose aussi horrible. Mais juste à ce moment, ses yeux violets n’avait pas remarqué la racine d’un arbre tout proche dépassait de la terre. Son pied buta violemment l’obstacle et la jeune survivante tomba de tout son long. Elle resta un moment par terre en écoutant attentivement. Plus aucun bruit. Aucun. Elina refoula une larme naissante en reniflant. Elle se releva lentement en replaçant une mèche blonde derrière son oreille. Tremblante, Elina essaya de repérer le sud… Mais elle n’en avait plus besoin. La jeune fille était devant l’entrée de la forêt Kokiri…
- Incroyable… Je cours aussi vite que ça ? Murmura-t-elle. Elle voulait rester un moment pour regarder l’énorme tronc vide qui reliait la plaine à la forêt Kokiri, mais un dernier cri retentit et Elina se précipita dans l’entrée sans plus attendre…

A chaque pas, un bruit de bois sec retentissait en échos. La jeune fille essayait de voir dans le noir. Cette entrée est si longue que ça ? Elina commença à s’inquiéter. Ca n’était pas normal. Dans la normalité, elle aurait déjà pénétré la forêt Kokiri. Mais peut-être que les Kokiris ne faisaient pas dans la normalité ? Peut-être était-ce les seuls qui faisaient une entrée longue d’on ne sait combien de mètre !? La jeune survivante se mordit la lèvre inférieure et s’écroula par terre en sanglotant. Ses sanglots se faisaient entendre en échos. Mais qu’importe, puisque les Kokiris ont décidé de faire une stupide entrée aussi grande et longue à parcourir.
- C’est ridicule… J’aurais du écouter Domino et ne pas venir… Regarde dans quel état je suis maintenant… Murmura-t-elle, comme si elle parlait à quelqu’un de familier. Mais Elina savait très bien qu’elle était seule dans un stupide et lugubre tronc énorme et vide. Ses larmes se mélangeaient à la terre qui s’était déposé sur son visage quand elle était tombée.
- Ohé ? Fit une petite voix fluette. Elina releva la tête brusquement, les yeux embués par ses larmes. Une petite lumière verte pomme flottait lentement devant son nez… et elle semblait savoir parler ! La jeune fille fronça les sourcils interrogativement en regardant cette petite lumière flottante…
- B-bonjour ? Demanda de nouveau la petite voix fluette. Elina recula son visage de quelque centimètre en se rendant compte que cette chose savait vraiment parler…
- Bonjour… Répondit la jeune hylienne
un peu hésitante. La lumière s’agita un moment avant de retourner devant le nez d’Elina.
- Es-tu… une hylienne ? Une vraie de vraie ? Questionna-t-elle avec précipitation, mais avec une certaine retenue.
- Oui… La lumière sembla rigoler doucement.
- J’aime beaucoup tes yeux… Je m’appelle Vivi et j’aimerai que tu me suives… Au fait, comment t’appelles-tu ? Elina fut surprise par la longue phrase que lui avait présentée Vivi et prit quelque seconde avant de répondre.
- Euh, moi c’est Elina.
- Elina… C’est tout aussi joli que tes yeux.
- Merci… ? Fit-elle hésitant sur le ton à prendre. Elina ne comprenait pas. Un lumière nommée Vivi lui demande de la suivre et complimente ses yeux. Elle ne comprenait vraiment pas. Vivi s’éleva un peu plus haut.
- Aller, lève-toi voyons ! Il faut que tu me suives, Elina ! S’exclama-t-elle avec énergie. Un peu confuse, la jeune hylienne se leva quand même en essuyant ses larmes. Sans attendre, Vivi repartit.
- Suis-moi ! Lança-t-elle en virevoltant un peu partout. Vivi finit par partir. Elina la suivit sans attendre. La lumière verte pomme la rassurait. C’était rassurant d’être guider par une couleur aussi vive et que l’on voit plus en ce moment. Mais elle volait assez rapidement, donc elle devait courir pour ne pas la perdre de vue. Une question taraudait l’esprit de la jeune survivante. Qu’est-ce cette lumière qui parle ?
« Ca n’est quand même pas une vraie… fée ? Moi qui pensais qu’elles avaient disparue… » Songea Elina. Quelque mètre plus tard, elle fut aveuglée par une lumière trop soudaine et trébucha de tout son long une deuxième fois…
- Ca va ? Désolé, j’allais trop vite… Mais il fait pas bon de trainer trop longtemps en dehors du village… Fit Vivi avec un ton d’excuse. Elina se releva lentement en replaçant des mèches de cheveux, tombées sur son visage. Elle détailla son nouvel environnement. Elles étaient sur un pont de bois en plein milieu d’une forêt… Vivi alla voler près du visage de la jeune fille. Sa lumière verte éclairait les grands yeux violets d’Elina. Soudain, des bruits de pas, d’une personne qui apparemment courrait, se firent entendre en écho. La jeune hylienne se releva instinctivement, n’ayant laissé un peu plus de temps à Vivi pour admirer les yeux qu’elle aime tellement.
- Oh ! Je savais que c’était une mauvaise idée de laisser partir Vivi comme ça pour chercher ce stupideHylien ! Fit une voix qui résonnait dans le tunnel de bois. Quelques secondes après, on vit apparaître une petite fille habillée entièrement en vert… Même ses yeux et ses cheveux étaient verts. Elle s’arrêta brusquement sur le pont, les yeux écarquillés, avec un air choqué et surpris. Elina la regarda un moment. Est-ce vraiment une Kokiri ? Alors Vivi doit être une vraie fée… Vivi flottait tranquillement autour de la tête de la jeune hylienne. Il eut un moment de silence, avant que la kokiri leva son bras, décoré de bracelets de feuilles et de plantes, pointant Elina, en essayant de garder son équilibre.
- Tu… Tu… Tu… ! Balbutia-t-elle en essayant de trouver ses mots. Vivi prit un air victorieux et fila vers la Kokiri.
- Ha ! Tu vois ce que disait Demoiselle Saria était vrai ! Un Hylien venu de la Plaine d’Hyrule sauvera notre ère ! Et c’est elle ! C’est l’élue ! Fit Vivi, excitée par sa victoire sur la Kokiri.
- Attend, attend, moi ? Une élue ? Tu rigole… ! Marmonna Elina déstabilisée par cette nouvelle responsabilité.
- Tu es bien l’élue, Elina. Fit une nouvelle voix majestueuse. Vivi et la
Kokiri se tournèrent vers la voix. La jeune hylienne se retourna. Deux battements d’ailes et un grand hibou se posa sur le haut du tunnel de bois, d’où venait Elina.
- Kaepora Gaebora ! S’écrièrent les deux filles de la forêt en même temps, manifestant un grand respect pour ce nouveau venu…
- Allons, allons. Elina, ne t’inquiète pas, tu ne seras pas seule dans cette quête…
- Parce que ça doit me rassurer !? Fit-elle, interrompant ainsi le hibou.
- Je n’essayais pas de te rassurer. Sauver Hyrule du mal est certes une lourde responsabilité, mais tu es capable de l’assumer, sinon tu n’aurais pas fait ce rêve et trouvé ce sac de nourriture, Elina. Continua-t-il en appuyant bien sur son prénom. La jeune fille regarda Kaepora Gaebora un moment. Celui-ci détourna son regard d’Elina et se tourna vers Vivi et la
Kokiri.
- Vivi, Velina, je compte sur vous pour l’emmener auprès de Saria… Elles acquiescèrent vivement. Le hibou se tourna vers Elina.
- Elina, lorsque tu seras perdue dans ta quête, je serais là pour t’aider. Sur ce, je vous laisse. Fit-il en donnant un grand coup d’aile pour s’envoler et disparaître au loin. Quand la jeune hylienne se retourna vers Velina, celle-ci s’était inclinée et se releva en rejetant ses long cheveux verts sur dans son dos.
- Je me prénomme Velina, enchantée de rencontrer la vraie élue, en personne… Fit-elle en la détaillant du regard, perplexe sur le fait qu’elle soit l’élue. Vivi s’agitait.
- Aller, on y va ! J’ai hâte de voir la tête de Demoiselle Saria quand elle verra que sa prédiction s’est réalisée ! La petite fée tourna autour de la jeune hylienne, du haut de sa tête jusqu'à ses pieds. Une question hantait maintenant l’esprit d’Elina. Qui était cette Demoiselle Saria que Vivi et Velina avaient l’air de respecter profondément ? Elle était partagée entre indiscrétion et curiosité naturel. La kokiri fit signe à la jeune hylienne de la suivre et emboita le pas pour partir. La fée alla près d’Elina. Celle-ci suivit Velina…
- Oh, Link, j’espère que l’élu sera à la hauteur… Mais pourquoi, toi, n’es-tu pas revenu comme nous le souhaitions si fort ? Link…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sumiesumie.canalblog.com/
 
La légende de l'élue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Investigation] Qui mourra dans La Légende Renaît ?
» [Fan-fiction] Il était une légende ... Sélène. Final Chapitre.
» [Fan-Fiction] La légende de Denta-nui livre 1: Huit Makuta.
» Battosai - [gardien de la légende et le squig]
» [Blog] Les lieux du film "BIONICLE La légende renaît spécial JM134"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum de Zelda :: Fan :: Fan fic-
Sauter vers: