Forum zeldaïque français
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Puisque c'est à la mode

Aller en bas 
AuteurMessage
Zorro
Conseiller(e) des ministres d'Hyrule
Conseiller(e) des ministres d'Hyrule
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1115
Age : 25
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Puisque c'est à la mode   Jeu 02 Oct 2008, 07:21

Eh bah, oui hein, on va faire comme tout le monde (en plus j'espère me faire un peu pardonner de mon absence). Bonne lecture !

Chapitre premier : Un autre monde


Un monde sinistre. Un ciel aux tons crépusculaire de fin du monde. Un sol, jaunâtre, crevassé de toutes parts, laissant s'échapper des fumées nauséabondes, pleines de souffre. Déprimant. Aucun relief à l'horizon, aussi loin que porte le regard, encore que, à l'extrême limite du champ de vision, on aperçoit un maigre relief. Si on s'en approche, on remarque qu'il s'agit d'une montagne. Haute. Et noire comme les orbites d'un crâne, dont elle rappelle la forme. En s'approchant encore, on distingue sur le sommet de ce « crâne » un château. Immense et encore plus noir que son support. Même la lumière maladive de ce monde a renoncé à l'éclairer. Trop triste. Un chemin crève le flanc de la montagne, un chemin tortueux, gris et peu fiable. En le suivant, on finit par arriver au pied du château, face à un immense portail en bois sombre.
Sur ce portail sont sculptées de nombreuses et monstrueuses statues, la finesse de l'ouvrage leur donnant jusqu'à l'illusion de la vie... Mais est-ce vraiment une illusion... Au centre du portail, surplombant un crâne, se trouve un étrange symbole. De près, on voit qu'il s'agit de trois triangles identiques, de couleur argentée, entourant un quatrième triangle tête en bas, noir.
Sur le bord droit du portail, une porte. En la poussant, on entre dans une grande cour, pavée d'énormes pierres grises, disjointes et usées par le temps, bien qu'il semble ne pas y en avoir ici.
Au centre de cette cour, touchant le mur, une tour, carrée, noire, qui fut sans doute dotée d'une porte jadis, comme semblent le prouver les quelques charnières restantes. Mais la porte a disparu, et l'ouverture laisse entre-apercevoir un escalier.
En gravissant cet escalier, après de nombreuses marches glissantes et instables, on arrive de nouveau devant une porte, toute petite en comparaison du gigantisme du reste du château, cachant une pièce avec une table de marbre noir et un lit en ébène. Sans doute une chambre à coucher.
Au fond de cette chambre, face à la porte, se trouve une grande fenêtre, semblable en tout point à une ancienne voûte romaine, et donnant sur la cour. Une masse sombre se trouve sur un des côtés de cette fenêtre. Il s'agit d'un homme, prostré et endormi, grand, massif, vêtu d'une armure de métal noir et d'une cape de la même couleur. Un rubis taillé en larme orne son front, tel une goutte de sang. Sur sa main gauche brille le même symbole que sur le portail du château, à ceci près que seul le triangle du haut, de couleur doré, est réellement visible.
Un bruit se fait entendre à la porte et quelqu'un entre. De forme vaguement humanoïde, de la couleur d'un marais, l'être s'approche craintivement de l'homme endormi.
« Le maître doit se réveiller, oh oui, il doit se réveiller. Magondg vient de la part des mères du maître. Elles ont une bonne nouvelle pour lui, oui oui, une bonne nouvelle mais d'abord le maître doit se réveiller.
A ce moment, l'homme relève la tête et grommelle :
_ Et bien, qu'elle est-elle cette si bonne nouvelle ? Parle sale orc et dépêche toi !
_Les mères du maître ont dit à Magondg de dire au maître que outre du désespoir être presque pleine, que elle être pleine dans trois jours, oui trois jours, elle le dire que outre être pleine dans trois jours.
_Trois jours... encore trois jours à passer dans ce monde de malheur... plus que trois jours... Tu peux te retirer orc et dire à tes semblables de se préparer. Dans trois jours, nous partons en guerre !
_B-bien maître, Magondg le dire aux autres, oui, Magongd le leur dire.
_Pars maintenant avant que je ne décide de te tuer !
Prit de frayeur, l'orc pousse un gémissement et part en courant.
_Je hais les orcs, ce sont des créatures si stupides, bien qu'elles me soient utiles... Dans trois jours... Hyrule, prépare toi, dans trois jours se sera le retour du mal, de la violence et de la peur, l'asservissement de ton monde et de ses habitants, dans trois je reviendrai, ce sera MON retour, le retour du grand Ganondorf ! »
Un éclair fend soudain le ciel d'une lame rouge alors que l'homme se met à rire, d'un rire lugubre et glacial. Comme la mort. Comme le Mal.










*

_________________
Entre l'ombre et la lumière
Au crépuscule des jours enfantés
Mystère

Vent de mystère sur les dunes
Aura d'harmonie ondoyante
Silence du loup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Puisque c'est à la mode
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mode amusant pour Pouda
» Mode opératoire pour socles
» Mode cc Baton Sandanwa
» MUSIK...... les airs à la mode sous l'occupation
» Pandanlkuh lvl 127 revient en mode agi =)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum de Zelda :: Fan :: Fan fic-
Sauter vers: