Forum zeldaïque français
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sword's Secret

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elenwë
Moderateur(trice)
Moderateur(trice)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2019
Age : 31
Localisation : Dans la plaine du Mistral
Date d'inscription : 07/03/2008

MessageSujet: Sword's Secret   Sam 06 Juin 2009, 15:33

Bon... J'avoue... Cette histoire étrange est entièrement à cause de Nintendo qui nous a dévoilé l'artwork du prochain Zelda >wAssez blablater, je vous propose le prologue^^.

Prologue


Le soleil illuminait les tours du château de Hyrule dont les tours renvoyaient la lumière en plusieurs étincelles. Une légère brise se mit à souffler sur la place qui battait son plein, puisque c’était le jour du marché.
- Non ! Mais ce n’est pas possible ça ! Cria un jeune homme

Un objet volant frôla plusieurs personne et cogna violemment un homme qui tentait de profiter de la foule pour voler des légumes. Il tomba, et l’objet retourna dans les mains de son propriétaire, tout le monde regarda dans la direction dont était partit l’arme. La foule retint leur souffle, car c’était l’un des sujets du roi. L’homme portait une chemise à manche courte, en raison de l’été, un pantalon marron et des bottes qui lui arrivait à mi-mollet. Il avança en direction du voleur et le releva par le col en plongeant ses yeux dans ceux du brigand.
- Combien de fois t’ai-je dis de ne plus remettre les pieds ici ?
- Mais... Sieur...
- Y a pas de mais qui tienne. Retourne voir les tiens, sinon...

Il prit son arme et lui montra.
- Tu verras de nouveau mon ami Rouage, lui dit-il avec un petit sourire au coin, celui qui fit glacé le sang.

Le voleur bredouilla des excuses, le jeune homme le lâcha et le brigand partit en courant en laissant son butin sur place. Le sujet du roi les ramassa et les redonna aux légumiers, en leur recommandant de faire attention. Une jeune fille avait regardé avec beaucoup d’attention ce qui s’était passé et décida de le suivre, en essayant de ne pas se faire remarquer. Le garçon marcha tranquillement en direction du château, lorsqu’une voix l’interpella, il se retourna mais ne vit rien.
- Sûrement le fruit de mon imagination, pensa t-il.

Le jeune homme continua son chemin, salua un garde qui leva la grille pour le laisser passer. La mystérieuse jeune fille avait grimpé le long du lierre, pour regarder le spectacle d’en haut où elle s’était allongé pour mieux contemplé le spectacle qui se déroulait sous ses yeux. Elle portait une cape violette qui lui serrait le cou, elle avait un visage pâle et de jolis yeux bleus qui suivaient le jeune homme dans ses moindre déplacements. Le garçon rentra dans le château, un immense tapis rouge courrait jusqu’à la salle de trône, sur le côté se trouvaient de nombreuses pièces qui menaient vers les différentes annexes de la propriété. Le sujet salua les nombreux gardes qui déambulaient, dès qu’il arriva devant l’immense porte en bois, il retint son souffle et l’ouvrit. Le roi se tenait là, un conseiller à ses côté lui susurrait des mots à l’oreille, le souverain tourna la tête en direction de l’arrivant, en lui envoyant un regard noir. Il fit un signe en direction de son confident pour lui signifier qu’il voulait rester en tête à tête avec son sujet. Son mentor, fit une révérence et quitta la salle du trône en frôlant le jeune homme qui se retourna en se demandant ce qu’il lui voulait.
- LANKOUËCH ! Cria le roi.

Le dénommé se raidit, tourna la tête en direction du roi, avala sa salive, avança avec la peur au ventre et posa un pied à terre, dès qu’il fut à environ un mètre de son souverain. Le garçon baissa la tête pour contempler le magnifique tapis rouge qui s’étendait sous ses pieds.
- C’est quoi cette histoire, dit le roi après un petit temps de silence, tu as encore blessé un citoyen avec cette arme. Je t’ai déjà recommandé de la laisser dans tes quartiers, et tu continues à l’emmené avec toi. Tu sais très bien que je peux te la prendre pour que tu ne blesses plus personne.
- Oui... Je le sais, et je m’en excuse, je vous promet que je ne le ferais plus.
- Des promesses ! Mais tu en fais tout le temps Lankouëch, mais tu ne les tiens jamais... Ce qui est vraiment dommage. Ceci est ta dernière chance... Tu réutilises cette arme et...
- Et... dit Lankouëch avec de la crainte dans la voix et en relevant la tête.
- J’hésite entre te confisqué ton arme ou te renvoyer d’ici.

Lankouëch baissa la tête. Le roi le congédia, le garçon fit une petite révérence et quitta le château. Il attrapa son arme pour la regarder puis il la remit à sa ceinture. La demoiselle fut surprise de voir une telle arme qui avait cette faculté. Le garçon releva la tête, la jeune fille recula pour ne pas se faire voir, le jeune homme quitta le parc du château, retourna dans, le bourg pour enfin arriver sur l’immense plaine. La jeune fille l’avait suivit tout en se faisant discrète, elle portait un joyaux au milieu de sa poitrine, elle avait une magnifique robe violette foncée d’où partait des collants de la même couleurs et elle portait de petite chaussures. Lankouëch ne fit pas attention à la personne qui la suivait, tout d’un coup il entendit un son d’ocarina et courra en direction de la rivière Zora. Un jeune garçon était perché dans un arbre, il était vêtu d’une tunique bleue à manche courte qui lui arrivait à mi-cuisse et était ceinturé à la taille par une large bande marron d’où pendait plusieurs ficelles. Le jeune garçon affublait un pantalon blanc et portait des bottes marrons. Il balançait une de ses jambes dans le vide et entamait un morceau triste. Lankouëch l’interpella, le garçon arrêta sa mystérieuse musique, lui sourit et sauta de son arbre pour aller à la rencontre de son ami. Tout d’un coup, il aperçut la jeune fille et regarda le jeune homme.
- Qui est-ce ?
- De qui ?
- De cette fille, dit-il en pointant la jeune fille qui cherchait une cachette.

Lankouëch se retourna et la regarda avec des yeux ronds, car c’était la première fois qu’il voyait cette espèce. Le sujet du roi lui sourit, lui tendit sa main, mais la demoiselle recula d’un pas et se recroquevilla sur elle-même.
- Hum...
- Oui, Hoa ? Dit-il en regardant son ami.
- Je me demande bien d’où elle vient...
- Moi aussi... Surtout qu’elle a l’air d’avoir peur, pourtant... On ne lui fera aucun mal, dit-il en reportant son attention sur la jeune fille.
- Je vais demander à mon père adoptif s’il est au courant de quelque chose, pendant ce temps là... Tu restes ici, et tu la surveilles.
- D’accord...

Hoa sourit et partit en courant en direction du domaine Zora. Il aimait beaucoup son père adoptif, ce dernier l’avait recueillit alors que ses parents étaient partis rapidement à cause du peuple du désert qui n’aimait pas trop voir des étrangers qui voyageaient dans les environs de leur domaine. Sa famille furent gravement blessé et ils confièrent leurs fils au roi Zora qui décida de s’en occuper. Le jeune garçon rejeta cette ancienne histoire, arriva devant l’immense cascade et joua le chant sacré. La chute d’eau se sépara en deux pour dévoiler un passage, Hoa sauta et s’y engouffra. Au centre se trouvait un petit lac d’où coulait une cascade qui débouchait de la Fontaine Zora, endroit où reposait un tout petit poisson qui se nommait Jabu-Jabu. Le garçon monta les escalier pour arriver à la salle royale, le roi y était présent et fut enchanté de voir l’adolescent. Ce dernier fit une petite révérence, monta sur le rocher et s’assit. Il lui expliqua l’histoire qui s’était déroulé quelques instants plus tôt. Son père adoptif l’écouta sans le couper. Dès que l’homme eut fini, le roi prit la parole après un petit temps de silence.
- C’est peut-être un Spectre.
- Je ne pense pas... On voit son ombre, elle doit provenir d’un peuple lointain.
- Hoa... Nôtre cher ami le roi de Hyrule a fouillé chaque parcelle de cette terre en ma compagnie. Nous connaissons très bien chaque recoin.
- Peut-être, qu’elle provient du ciel...
- Allons... Personne ne peut vivre dans le ciel. Maintenant... Veux tu bien nous laisser.

Hoa sentit qu’il ne pouvait pas en savoir plus, il redescendit l’escalier et retourna voir son ami avec une mine attristé. Dès qu’il arriva à l’endroit où il l’avait laissé avec la jeune fille, il fut surpris quand il la vit en train de parler avec son ami. L’adolescent sourit, alla s’asseoir au côté de Lankouëch, la demoiselle le regarda puis reporta son attention sur le sujet du roi en fixant l’arme qu’il portait à sa ceinture.
- Alors, Hoa, as-tu appris quelque chose ? Lui demanda Lankouëch.
- Non... Rien. Mon père me dit qu’il a fouillé chaque parcelle de Hyrule avec ton roi, et c’était bien la première fois qu’on lui décrivait une telle personne. Et toi... Elle t’as dit quelque chose ?
- Non, j’ai l’impression qu’elle ne comprend pas nos paroles. J’ai essayé de comprendre ce qu’elle voulait me dire par ses gestes, mais je n’ai rien compris. Moi et le signe des muets, ça fait deux.

Hoa avait remarqué le regard de la jeune fille qui était accroché à l’arme de son ami.
- Lankou... Elle veut voir ton arme...
- Elle te l’a dit ?
- Non... Son regard...

Lankouëch la regarda et remarqua que son ami avait raison. Il décrocha son arme qui prit sa taille originale, la jeune fille fut surprise, pourtant elle avait déjà vu ce changement de taille, mais de loin ce n’est pas pareil que de prêt. La jouvencelle regarda le rouage, puis Lankouëch pour diriger son regard en direction de Hoa et elle baissa la tête.
- Prophétie... dit-elle dans un murmure.

Puis relevant la tête elle les regardant en fermant les yeux. Les deux hommes se regardèrent puis reportèrent l’attention sur la jeune fille en se demandant si elle ne s’était pas endormi. Lankouëch voulut en avoir le cœur net, il s’approcha de la jouvencelle, mais au moment où son visage était près de celui de la jouvencelle, cette dernière ouvrit les yeux et poussa un petit cri. Le jeune homme recula rapidement et entoura ses jambes. Hoa se tapa le front avec la paume de sa main, il savait que son ami ne réfléchissait pas et surtout qu’il n’était pas patient.
- Désolé... Je voulais savoir si vous dormiez, lui dit Lankouëch avec un air attristé, à l’attention de la jeune fille.

Cette dernière secoua la tête négativement et prit une profonde inspiration.
- Vous êtes les élus de la prophétie. On m’avais demandé de trouver deux personnes qui pourront sauver un monde avant l’arrivée d’un être sanguinaire.

Devant l’air étonné des deux jeunes hommes, elle leur fit un petit sourire.
- Mais... Tu comprends notre langue, répondit Lankouëch.
- Hey ! Dit Hoa en donnant une petite tape sur la tête de son ami, quand on ne connaît pas une personne, on la vouvoie jusqu’à ce qu’elle nous demande si on peux la tutoyer.
- Oui... Hoa, dit son ami en se frottant la tête.

La jouvencelle cacha un petit rire, on lui avait aussi mentionnée que les individus qu’elle devait trouver était de caractère différent. L’un réfléchis et l’autre irréfléchis. Elle prit une profonde inspiration.
- Oui... Je comprend votre langue, et je suis navrée de vous avoir fait croire le contraire.
- Ce n’est pas grave... Mais... Qui vous dit que c’est nous, lui demanda Hoa.
- J’avais remarquer ton ami dans ce bourg, il dégageait quelque chose de magique, et j’ai eu confirmation quand il a put réduire son arme. Quant à toi... J’ai vu tes parents te déposer ici, j’avais remarqué cet Ocarina que tu portes et je l’ai tout de suite reconnu, de plus... L’un et l’autre vous étiez, dès votre naissance, unis pour cette grande aventure.
- Hum... C’est bien beau tout ça, mais... Je dois surveiller les voleurs, lui dit Lankouëch.
- S’il vous plaît, vous devez m’aider. Je vous en supplie, lui dit-elle avec un regard suppliant.

Lankouëch lui fait un petit sourire, regarda son ami qui semblait réfléchir et se mit à faire pareil. La demoiselle les regarda en espérant qu’ils acceptent leur destin, c’était son dernier espoir.
- Je veux bien vous suivre et vous aider, lui répondit Hoa.
- Hoa ! Mais que fais tu ? Lui demanda son ami avec un air rempli de crainte.
- Elle a besoin de nous... Et puis... Tu m’avais souvent dit que tu voulais voir du pays !
- D’accord ! Tu as gagné ! Sinon... Vu que nous allons faire la route ensemble, puis-je connaître votre prénom, demanda Lankouëch.
- Aounohora !

_________________
Vive le trio Wë^^


Nous serons toujours les plus forts, nous vaincront les personnes qui sont gentils et qui veulent un monde rempli de malheur. Je le dis, je suis sûr que le mal règnera sur cette paisible terre. (Ainsi parla Elenwë un jour avant la bataille)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://link-xi.forumactif.com
 
Sword's Secret
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» secret of mana allemand
» Rusted Great Sword - Wonr Great Sword
» Kingdom Hearts : The secret key
» [Vente] Secret Wars en blister.
» Oyez oyez, venez montrer comment votre père noël secret vous a gaté!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum de Zelda :: Fan :: Fan fic-
Sauter vers: